Vous avez pu constater que je partage des adresses végétariennes et végétaliennes sur le blog… Mais s’il faut me mettre une étiquette (bien que je n’aime pas ça), ce serait « je suis flexitarienne » ou alors « je mange à tendance végétarienne ». Alors, souvent, on me demande la différence entre flexitarisme, végétarisme et végétalisme ? C’est donc pour moi l’occasion d’aborder cette thématique qui me tient à coeur…

 

Le flexitarisme

Le flexitarisme est un nouveau « régime alimentaire » (par « régime alimentaire », j’entends « façon de manger ») qui fait de plus en plus parler de lui dans les magazines et sur Internet et qui consiste à « consommer moins de produits animaux ». Ceci pour différentes raisons : par exemple, pour des raisons écologiques* ou pour des raisons « sanitaires » (notamment suite aux scandales autour de la viande de ces dernières années). Pour certains flexitariens, cela leur permet de se tourner progressivement vers le végétarisme. On peut d’ailleurs lire dans les medias la notion de « semi-végétarisme » pour parler du flexitarisme. Les flexitariens consomment donc de la viande de manière occasionnelle : au restaurant, chez des amis, par exemple.

*Par exemple, pour produire 1kg de viande de boeuf, il faut… 15 400 litres d’eau ! (Source)

 

Le végétarisme

Le  végétarisme est un régime alimentaire qui exclut tout produit animal et non uniquement la viande, c’est à dire : viande, poisson, crustacés et fruits de mer. Les protéines animales (car il s’agit du point le plus souvent soulevé) sont alors remplacées par des protéines végétales que l’on trouve dans les céréales et les légumineuses : quinoa, riz, avoine, sarrasin, millet, lentilles, soja, etc. Le choix est vaste !

NB : Contrairement à ce que l’on peut lire ou en entendre à droite-à gauche, les personnes ne mangeant plus de produits animaux hormis du poisson ne peuvent donc se dire « végétariennes » (jusqu’à preuve du contraire, le poisson est un animal !) : on parle alors de « pesco-végétariens ». Eh oui, il y a vraisemblablement un nom pour chaque régime alimentaire !

 

Le végétalisme

Le végétalisme concerne les végétariens qui ne consomment aucun produit d’origine animale tels que les produits laitiers, les oeufs, le miel ou encore la gélatine animale. Pour faire plus simple : les végétaliens consomment uniquement des aliments végétaux. Les légumes, les fruits, les légumineuses, les céréales,les oléagineux, les algues, les plantes, etc. font sont alors leurs meilleurs amis. Ce qui permet d’être très imaginatif en cuisine ! Par exemple, saviez-vous qu’il est possible de faire de la mousse au chocolat avec du jus de pois chiche (pour remplacer les oeufs montés en neige) ?

Dernière subtilité : certains végétaliens sont « vegan ». Le « sans produit d’origine animale » est alors, pour eux, un véritable style de vie : cuir, fourrure, cosmétiques testés sur les animaux, sont notamment exclus de leur quotidien.

 

Et moi dans tout ça ?

Au quotidien, je me dis flexitarienne (en plus de privilégier le bio) : je mange, en moyenne, de la viande ou du poisson 1 fois par semaine mais il m’arrive de ne pas en manger pendant plusieurs semaines d’affilée. Je suis donc plutôt en phase de transition puisque j’ai de plus en plus de difficultés à manger des produits animaux et d’autant plus depuis les différents scandales dans l’agro-alimentaire qui ont fait couler beaucoup d’encre (comme les images des abattoirs d’Ales ou du Vigan). J’ai volontairement choisi de faire cette transition progressivement pour prendre les bonnes habitudes afin de n’avoir aucune carence. En 2010, j’avais eu une période de végétarisme durant laquelle j’avais simplement supprimé les produits animaux. Je me suis donc retrouvée avec une bonne anémie (puisque je consommais très peu de légumineuses, reconnues pour leur richesse en fer)… Aujourd’hui, je fais donc les choses à mon rythme en me renseignant énormément sur le web (le site de l’Association Végétarienne de France est, d’ailleurs, une véritable mine d’or !).

Mais en plus de limiter ma consommation de produits animaux, je ne consomme plus de produits à base de lait de vache et limite ceux à base de lait de chèvre et de brebis, et limite également les oeufs : tout ceci pour des raisons d’intolérances alimentaires.

Au final, je me retrouve donc à fouiner sur les blogs de recettes végétaliennes et à compléter ma collection de livres de cuisine avec des livres tels que « Les blogueuses cuisinent vegan » ou encore « Cuisinez gourmand sans gluten, sans lait, sans oeufs » de Valérie Cupillard. Et évidemment, à m’aventurer dans des restos végétariens et végétaliens à Paris ! 

Livres de cuisine Vegan, sans produits laitiers

 

Pour les plus curieux d’entre vois, voici un tableau périodique qui récapitule les nombreux régimes alimentaires (source : Nu3, un super site pour commander des produits healthy)
Tableau périodique Alimentation
Alors, et vous, où vous retrouvez-vous ?

Credits photo principale : Léonie Wise